Accueil Belgique

Quand «Tout autre chose» pose les bases d’une «toute autre école»

Les citoyens réinventent l’enseignement pour construire une nouvelle société.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Les constats s’empilent, répétitifs et déprimants : l’école francophone belge se porte plutôt mal. Cette formidable machine à buser est aussi très inégalitaire et nos résultats aux tests internationaux révèlent avant tout un émiettement croissant de notre offre scolaire, avec ses ghettos trois étoiles pour publics privilégiés et les bahuts pour enfants d’origine défavorisée.

On reste les bras ballants ? Non. Il faut l’admettre : les esprits s’ébrouent.

Au début 2014, quelques mois avant les élections, divers acteurs du milieu scolaire (syndicats, associations de parents, etc.), épaulés par les syndicats interprofessionnels notamment, ont solennellement appelé le politique à repenser l’école de fond en comble. C’est cet appel qui est à la base du Pacte d’excellence que Joëlle Milquet (CDH), la ministre de l’Education, compte conclure d’ici Pâques 2016.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs