Accueil Monde

La valse des prétendants au perchoir européen

Le socialiste italien Pittella est sur les rangs, le libéral Verhofstadt entame une « exploration » typiquement belge, tandis que la N-VA Stevens incarne le visage de la jeunesse et de la diversité.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Qui est in, qui est out ? Il n’y a pas mieux que le titre de la chanson de Gainsbourg pour caractériser la phase politique ouverte au Parlement européen (PE) par l’annonce du retrait de Martin Schulz la semaine dernière.

Le social-démocrate allemand, eurodéputé depuis plus de 20 ans et président de l’institution depuis 5 ans, a en effet annoncé la semaine passée qu’il quittera le Parlement, où il ambitionnait de rempiler pour la troisième fois au perchoir, pour rejoindre la scène politique nationale et y jouer un rôle de premier plan.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Analyse Etats-Unis: Liz Cheney échoue mais ne renonce pas

Honnie par Donald Trump pour sa participation à l'enquête, l'élue républicaine a encaissé un camouflet sévère mais attendu lors de sa campagne de réélection pour un siège à la Chambre des représentants. Cette défaite ouvre paradoxalement un nouveau chapitre de sa carrière politique, désormais tournée vers la Maison-Blanche.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs