Accueil Monde

Le drame des civils piégés dans Alep-Est

Face à l'avancée de l'armée syrienne, 50.000 personnes ont fui les quartiers rebelles, bombardés par Damas.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 3 min

Alors que les civils sont prisonniers des bombardements aériens, l'armée syrienne a encore avancé mercredi dans Alep-Est, tenu par les rebelles mais plus que jamais menacé d'être repris par le régime. Damas affirme avoir reconquis le quartier de Cheikh Saeed, au sud de la deuxième ville de Syrie.

Plus de 50 000 personnes ont fui l'avancée des troupes loyalistes depuis samedi, début de l'intensification des frappes aériennes du régime, couplée à une avancée au sol des militaires syriens. Certains se réfugient dans d'autres secteurs rebelles d'Alep-Est. D'autres vont à l'ouest dans la partie d'Alep tenue par le gouvernement. D'autres encore dans les quartiers kurdes du nord-est.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs