Accueil Culture Arts plastiques Les expos en cours

Pierre Ardouvin «Joyland» recycle nos désillusions

Le plasticien français bénéficie de sa première exposition personnelle en Belgique. Un récit à la fois personnel et collectif composé d’œuvres majoritairement conçues pour l’occasion.

Jusqu’au 11 décembre, à la Yoko Uhoda Galerie (Liège).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L’arbre est tombé non pas sur le toit de la maison mais au beau milieu des salles de réception, défonçant un fauteuil et laissant la terre s’étaler sur le parquet. Ainsi le plasticien français Pierre Ardouvin (Crest, 1955) s’est-il approprié le bel hôtel de maître qu’occupe la Galerie Yoko Uhoda non loin du quartier des Guillemins à Liège.

Occupant avec brio et inventivité les trois niveaux du lieu, il nous convie à une déambulation aussi insolite que désenchantée, infiltrant les pièces de son inquiétante étrangeté au fur et à mesure que l’on progresse dans les étages. Se mêlent ainsi dessins, collages et sculptures : autant de réappropriations de cartes postales et d’objets familiers revisités par l’imaginaire de l’artiste autour de cette idée de la maison particulière qu’occupe la galerie et qui contribue à sa singularité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Expos en cours

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs