Accueil Société

Pacte d’excellence: art, sport, éveil et... latin au programme

Le Soir a pu consulter les documents que les auteurs du Pacte d'excellence finalisaient jeudi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Aujourd’hui, les maternelles, les primaires et les deux premières années du secondaire constituent ce qu’on appelle le «  tronc commun. » A partir de la 3e secondaire, les élèves choisissent entre l’enseignement général, le technique et le professionnel. Deux défauts à ce système : le tronc commun propose en réalité un enseignement général ; aussi, on estime que choisir son avenir professionnel en fin de 2e secondaire, c’est un peu tôt. On constate souvent que le choix est souvent irréfléchi ou basé sur des idées fausses de ce que proposent par exemple les métiers techniques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 3 janvier 2017, 22:38

    "L'étude PISA souligne que ce sont les systèmes éducatifs qui consacrent le plus de temps aux apprentissage disciplinaires qui obtiennent les meilleurs résultats", LE POINT 03/01/2017.

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 3 janvier 2017, 22:43

    Il y a une faute de frappe : il faut ajouter un"s" à apprentissages.

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 3 janvier 2017, 22:35

    Le Pacte ne parle à aucun moment de pédagogie en d'autres termes que "les bonnes pratiques" sans jamais les préciser.Il y a une information de première importance qu'il aurait du diffuser : selon Stanislas Dehaene, spécialiste en neurosciences, membre de l'Académie des sciences française, professeur au Collège de France " la méthode globale est incompatible avec l'architecture de notre cerveau".

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 3 janvier 2017, 12:52

    Il y a une cause d'échecs que les acteurs du Pacte n'évoquent jamais : le manque de travail des élèves, leur manque d'implication dans leurs études,leur manque d'autonomie.C'est pourtant la cause principale.Pourquoi le Pacte impose-t-il tous les devoirs aux profs, y compris d'amener à la réussite des élèves qui n'en veulent pas, et tous les droits aux élèves y compris celui de ne rien faire?

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 3 janvier 2017, 12:46

    De remédiations en dehors des heures de cours?De nombreuses écoles en font depuis plusieurs années, tous les jours, pour tous les cours fondamentaux et déplorent que peu d'élèves participent, y compris ceux qui en auraient vraiment besoin.Il est très difficile de mobiliser les élèves en dehors des heures de cours!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs