Accueil Monde France

Le renoncement de Hollande laisse une gauche en ordre dispersé

La décision du chef d’Etat de ne pas rempiler pour un deuxième mandat offre à sa famille la possibilité d’une saine compétition. Mais ouvre paradoxalement une période d’incertitude à gauche.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Et maintenant ? Une primaire en chasse une autre. Officiellement lancée ce jeudi 1er décembre, les candidats ont jusqu’au 15 décembre pour se faire connaître. Après le renoncement surprise de François Hollande, Manuel Valls pourrait rapidement se déclarer candidat. Le week-end dernier, le Premier ministre avait mis la pression sur le président en n’excluant pas de se présenter contre lui. Le ton était plus grave hier soir, le locataire de Matignon saluant «  un choix difficile, mûri. Le choix d'un homme d’Etat  ». Sans évoquer pour autant son éventuelle candidature à la primaire à l’initiative du PS.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lhoest Roger, vendredi 2 décembre 2016, 10:30

    Hollande, plus intelligent et lucide que Pol Bismuth !

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs