Accueil Monde

L’audacieux coup de poker de Matteo Renzi

Les Italiens sont appelés aux urnes ce dimanche.

Beaucoup ont du mal à percevoir les subtilités techniques de la question qui le sera posée.

Et le chef du gouvernement, en personnalisant le scrutin, l’a transformé en vote pour ou contre lui.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La campagne pour le référendum sur les réformes constitutionnelles qui s’achève fut une des plus outrancières des 20 dernières années dans la péninsule. « Un duel aberrant », selon l’ancien président Giorgio Napolitano,au cours duquel Beppe Grillo en est arrivé à traiter Matteo Renzi de « truie blessée » et de« sérial killer ». Des échanges d’amabilités d’autant plus incompréhensibles que les Italiens n’ont, dans leur immense majorité, pas compris les mérites de la réforme. Comment auraient-ils pu, alors que les constitutionnalistes les plus compétents avouent ne pas en saisir tous les aspects ? Matteo Renzi porte la responsabilité d’avoir soumis à référendum une matière qui aurait dû être débattue par un collège qualifié.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs