Accueil Société

Taxe tampon: au supermarché, au pressing ou chez le coiffeur, la femme raque

Ce matin, le conseil des ministres a discuté de la diminution de la « taxe tampon ». Les produits hygiéniques féminins sont en effet taxés comme des produits de luxe, à 21 %. Cette taxe ne touche pas que les seuls produits, mais aussi les services.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Admettons que les filles préfèrent une brosse à dents électrique Reine des neiges et les petits gars la même aux couleurs de Cars... Une question de choix esthétique – en grande partie conditionné. Mais aussi, dans certains cas, de budget : la rose et bleu clair coûte un poil plus (19,46 €) que la rouge et bleu foncé (17,99 €) dans un supermarché français, comme l’a relevé une contribution au Tumblr Woman Tax.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs