Accueil Culture

Multiples hommages au sculpteur Ousmane Sow

Hommes politiques, artistes et anonymes saluent la mémoire du sculpteur. Il avait créé sa propre technique au service d’une œuvre aussi lisible qu’inclassable.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Les hommages ne cessent de se multiplier depuis l’annonce jeudi de la mort, à 81 ans, d’Ousmane Sow, un des artistes africains les plus respectés.

Ousmane Sow, né le 10 octobre 1935 à Dakar, avait longtemps travaillé comme kinésithérapeute en banlieue parisienne et au Sénégal, avant de se lancer à temps plein dans l’activité artistique à l’âge de 50 ans. Parallèlement à son activité de kiné, il s’intéresse très tôt à la création artistique et se met à la réalisation de marionnettes avec lesquelles il réalise notamment un film d’animation. Au début des années 80, il se lance dans la création de sculptures monumentales, essentiellement de guerriers africains. Dès le départ, il utilise son expérience de kiné pour rendre de manière originale toutes les particularités du corps humain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs