Accueil

Moteurs truqués: le président de Volkswagen démissionne

Martin Winterkorn a été contraint d’abandonner son poste suite au scandale des moteurs truqués.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le président du groupe Volkswagen a été contraint d’abandonner son poste, ce mercredi. M. Winterkorn, 68 ans et depuis 2007 à la tête de Volkswagen, affirme ne s’être rendu coupable «d’aucun manquement», mais dit «prendre la responsabilité» du scandale et remet sa démission pour permettre à Volkswagen «un nouveau départ», selon un communiqué du groupe. «Je suis choqué de ce qu’il s’est passé pendant ces derniers jours. Je suis surtout stupéfait que de telles infractions de cette ampleur ont été possibles chez Volkswagen. En tant que CEO, j’endosse la responsabilité des irrégularités dans les moteurs diesel.»

Pourtant, c’était écrit, approuvé, annoncé : ce vendredi 25 septembre, le mandat de Martin Winterkorn à la tête du groupe Volkswagen devait être prolongé pour deux ans. Tout roulait, l’homme de 68 ans ayant reçu l’appui du conseil de surveillance du groupe de Wolfsburg. Et patatras !, le scandale américain a tout remis en cause.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs