Accueil Monde

Quand le PS français prie le peuple pour l’unité de la gauche

Un référendum sera organisé mi-octobre auprès de sympathisants de gauche. Objectif : convaincre les appareils de renoncer à leur course en solitaire. Mais c’est mal parti.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

C’est un «  outil innovant  », une «  nouvelle manière de faire de la politique  ». La porte-parole du PS, Juliette Meadel, ne tarit pas d’éloges sur le lapin sorti ce week-end du chapeau du premier secrétaire. Jean-Christophe Cambadélis a surpris tout le monde en annonçant l’organisation mi-octobre d’un référendum sur l’union de la gauche.

L’idée ? Prendre les militants à partie sur la fragmentation de la majorité qui pourrait bien conduire la gauche dans le mur si rien n’est fait d’ici la présidentielle de 2017. «  La dispersion, c’est la disparition », ne manque d’ailleurs pas de marteler François Hollande lui-même.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs