Accueil Culture Cinéma

«Dalida, femme moderne quand c’était difficile»

Trente ans après sa mort, l’icône passionne et intrigue toujours autant. Lisa Azuelos (« LOL »), lui consacre un biopic qui sortira le 11 janvier. Sous les traits de Dalida : Sveva Alviti, actrice et mannequin italienne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Dalida. Femme libérée, indépendante, icône moderne dans un monde qui n’était pas encore prêt. Presque trente ans après son suicide, la vie multiple de la chanteuse inspire Dalida, un biopic commandé par Orlando, le presque aussi mythique frère et manager de la chanteuse. À la réalisation : Lisa Azuelos à qui l’on doit notamment Comme t’y es belle et LOL. Sous les traits de Dalida : Sveva Alviti, un mannequin italien, peu connue chez nous, mais à la ressemblance troublante avec la chanteuse.

Très complices, la réalisatrice et son actrice étaient les invitées de la rédaction du Soir. L’occasion pour elles de se confier sur ce projet dans l’air du temps mais aussi sur le statut de la femme dans un monde en pleine mutation…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs