Accueil Belgique Politique

Test Pisa: les filles lisent moins bien qu’avant

En maths et en sciences, nos élèves stagnent. En lecture, ils avaient progressé à l’avant-dernier Pisa. Le soufflé est retombé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Incompréhensible. Etonnant… Nos autorités scolaires étaient perplexes, mardi. Et elles ne livrent pas d’explication aux résultats du dernier test Pisa rendu public hier. Dans les grandes lignes ? La Communauté française mijote toujours en bas de tableau. Par rapport à l’avant-dernier Pisa (2012, rendu public en 2013), c’est le statu quo en maths et sciences. Alors que nous avions redressé la tête en lecture en 2012 (pour passer au-dessus de la moyenne OCDE), nous chutons à nouveau (pour repasser sous la moyenne OCDE). Pourquoi ? Mystère. Dans l’attente du Pacte d’excellence (qui commencera à agir à partir de 2017), notre système scolaire est resté stable, ces dernières années. Si aucune réforme ne pouvait expliquer le mieux de 2012 en lecture, aucune réforme ne peut expliquer la rechute de 2015.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Ritter Linda, lundi 9 octobre 2017, 10:27

    Bonjour. Je viens de faire quelques petits calculs sur les données Pisa que j'avais téléchargées par curiosité il y a quelque temps. Donc, je confirme bien la diminution de la moyenne en lecture chez les filles de 23 points entre 2012 et 2015 et qu'en même temps le résultat des garçons n'a que peu bougé. Quand on regarde chez les voisins proches, on trouve aussi des diminutions chez les filles et plus de stabilité chez les garçons. En Flandre, la diminution chez les filles est de 13 points, chez les Français aussi, et chez les Néerlandais de 10 points. Donc, j'ai l'impression que la version 2012 du test Pisa en lecture ait été un peu moins 'favorable' aux filles. Il y avait un commentaire par rapport au grand nombre d'élèves étrangers en FWB. J'en suis un et mes enfants aussi. Ils se sont pourtant bien débrouillés à l'école. Il y en a d'ailleurs aussi beaucoup d'immigrés au Québec où ils parlent aussi le Français, et là les résultats sont nettement plus élevés ... Bon, alors pas de panique, mais il y a du boulot ...

  • Posté par Dopchie Henri, mercredi 7 décembre 2016, 12:43

    "De mon temps" (il y a longtemps), il y avait un livre pour chaque branche et chaque année d'étude. Le professeur ne faisait que suivre et expliquer le livre. Ces livres incluaient les "exercices" et "devoirs" à faire à la maison. C'était efficace, et peu dépendant de la qualité du professeur.

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 7 décembre 2016, 10:37

    Il est incompréhensible que ceux qui ne jurent que par l'innovation, les nouvelles connaissances, ignorent les résultats révolutionnaires des neurosciences : le cerveau du petit enfant est remarquablement structuré et l'apprentissage ne peut être efficace que s'il l'est aussi. Le cerveau est uni-tâche, il ne peut accomplir 2 tâches simultanément que si l'une est automatisée! Ces connaissances mettent à mal l'interdisciplinarité dans les apprentissages de base et la méthode globale.

  • Posté par Jaspers Marie, mardi 6 décembre 2016, 20:24

    Les moyennes aux tests PISA, comparables à celles des CE1D, devraient amener la ministre à s'interroger sur celles des CEB, toujours supérieurs à 90 %. Ce taux élevé n'est pas du au fait que les instituteurs sont meilleurs pédagogues et sont doués de plus d'empathie que les régents, comme l'insinuent certains, mais au très faible niveau des CEB : en maths, sur l'ensemble des CEB, de 6 à 25 % seulement des questions sont de niveau 6P, 40 % de 5P et le reste inférieur!!!

  • Posté par Lambert Guy, mardi 6 décembre 2016, 20:11

    Ces teste PISA sont plus crédibles que les sondages? J'en doute.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs