Accueil Sports Football Football belge Standard

Deux matches à huis clos infligés au Standard pour les incidents à Malines

Le Standard a été condamné par la Commission des Litiges de l’Union belge à deux matches à huis clos après les incidents lors de Malines-Standard le 20 novembre dernier. Le club va aller en appel.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La Commission des litiges de l’Union belge a infligé mardi au Standard une sanction de deux matches à huis clos, et une amende de 5.000 euros, suite aux incidents qui se sont produits à Malines le 20 novembre dernier en championnat. Le Standard, qui s’était incliné 2-1, a annoncé aller en appel.

Le Match Delegate, la personne désignée par l’Union belge pour faire rapport d’éventuels incidents de match, a constaté qu’un supporter du Standard avec jeté un objet sur le terrain à la 45e minute et qu’une minute plus tard un fumigène avait atterri près du point de corner, a justifié la Commission.

En raison du caractère répétitif de ce genre d’incidents, la Commission des Litiges a décidé d’infliger un match à huis clos au Standard et de lever le sursis qui pesait sur la tête du Standard depuis mars dernier (jusqu’en mars 2017) et prononcé lors de la décision concernant les incidents de Charleroi/Standard du 20 octobre de la saison dernière.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs