Accueil Monde Union européenne

L’Europe en ordre de marche pour négocier le Brexit

La Commission espère qu’un accord sera conclu pour octobre 2018.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

N ous entrons dans des eaux inconnues. » Le ton est donné d’entrée de jeu par le négociateur en chef de la Commission pour le « Brexit », Michel Barnier, mardi, lors de sa première prise de parole publique depuis son entrée en fonction en octobre dernier. Les négociations de divorce entre l’UE et le Royaume-Uni seront « juridiquement complexes, politiquement sensibles et auront des conséquences importantes pour nos économies et nos citoyens », a-t-il directement enchaîné. Mais son message principal, après avoir sondé dix-huit capitales sur vingt-sept, est que l’Europe est fin prête à recevoir la notification officielle du retrait de Londres de l’UE, en léger contraste avec la confusion qui règne au Royaume-Uni sur la stratégie du gouvernement. Et les lignes rouges européennes n’ont pas bougé d’un iota. « Les pays tiers ne pourront jamais avoir les mêmes droits et avantages qu’un État membre de l’UE », a affirmé Michel Barnier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lavenne Eric, jeudi 8 décembre 2016, 11:52

    Vous ne pouvez totalement ignorer ceci : vous entrez dans le contexte du "wait and see " .Car en effet, quelles modifications seront à prendre en compte au sein de l'EU , d'ici octobre 2018 ??

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs