Accueil Sports Football

Football Leaks: Thibaut Courtois et la «clause des peureux»

En 2014 en demi-finales de la Ligue des Champions, Chelsea avait voulu interdire à son adversaire, l’Atlético, d’aligner le jeune gardien. Avant de se raviser. Voici les clauses et l’historique du contrat de Courtois qui avaient fait sortir l’UEFA de ses filets.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

En avril 2014, lors du tirage au sort des demi-finales de la Ligue des Champions, le président de l’Atlético, Enrique Cerezo, affiche sa mine des mauvais jours : non seulement son club devra affronter Chelsea, vainqueur du Paris Saint-Germain quelques jours plus tôt, mais il devra en outre monter au front sans son gardien vedette, Thibaut Courtois. Une clause dans le contrat de celui-ci, révèle alors le président du club espagnol, stipule en effet que dans le cas d’une rencontre entre les Londoniens (propriétaires du joueur) et les Madrilènes (qui ont reçu ce même joueur en prêt), les seconds devront verser une lourde compensation financière aux premiers s’ils veulent faire garder leurs filets par le jeune prodige belge. «  C’est une somme que nous ne pouvons pas payer  », se désole Enrique Cerezo dans la presse espagnole.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs