Accueil Monde

Ali al-Nimr sera-t-il décapité?

Un jeune Saoudien chiite, mineur au moment des faits allégués qui ont mené à sa condamnation, doit être décapité dans peu de temps. Une sanction politique dans un contexte tendu où les droits de l’homme ne jouissent d’aucune considération.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Ali al-Nimr sera-t-il décapité (puis crucifié) ? C’est le supplice imminent qui attend ce Saoudien de 20 ans. Son crime ? Participation à des manifestations contre le gouvernement, attaque à l’encontre des forces de sécurité, possession d’une arme à feu automatique et vol à main armée. Arrêté le 14 février 2012, il a été condamné à mort le 27 mai 2014. Il avait 17 ans au moment des faits incriminés, il était donc mineur. Selon Amnesty International, qui prodigue l’ensemble de ces précisions, ses aveux - qui semblent fonder la décision du juge - ont en outre été extorqués sous la torture, pratique banale en Arabie Saoudite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs