Accueil Médias

Philippe Dutilleul: «Bye Bye Belgium? On ne nous laisserait plus faire!»

Il y a dix ans, Philippe Dutilleul pilotait le célèbre programme de la RTBF qui annonçait la mort de la Belgique. Retour sur ce tremblement de terre politico-médiatique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

C’était il y a dix ans. Le 13 décembre 2006, à 20h21, une édition spéciale interrompt brutalement la programmation de la RTBF. François De Brigode annonce, sérieux comme un pape : « L’heure est grave », « la Flandre va proclamer unilatéralement son indépendance », « en clair, la Belgique en tant que telle n’existerait plus ». Derrière le « breaking news » se cache en fait un faux documentaire, mais si bien ficelé qu’il va rapidement provoquer un vent de panique. Son nom : « Bye Bye Belgium » (« BBB »). Son chef d’orchestre : Philippe Dutilleul. Dix ans ont passé depuis ce coup de tonnerre politico-médiatique habilement déguisé en « hoax ». Un « hoax » qui ne manquait ni de sérieux, ni de fond.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs