Accueil Belgique Politique

Accueil des réfugiés: les États européens toujours divisés sur la «solidarité»

Les 28 ministres de l’Intérieur n’arrivent toujours pas à s’entendre sur ce que pourrait représenter une « solidarité efficace » avec les pays qui subissent l’afflux de candidats à l’asile.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 5 min

Les insultes ne volent plus, pas plus que ne claquent les portes. C’est déjà un progrès. Mais le fossé reste aussi toujours aussi profond entre les deux parties d’Europe qui depuis un an et demi s’affrontent sur la question d’un partage de l’accueil et du traitement des demandes des candidats à l’asile. Les 28 ministres de l’Intérieur se sont quittés vendredi soir sans progrès notable sur ce dossier. Lequel pourrait remonter une nouvelle fois – cela ne lui a jusqu’à présent pas réussi – au niveau des chefs d’État et de gouvernement (le Conseil européen) qui se retrouvent jeudi prochain à Bruxelles pour leur réunion traditionnelle de décembre.

Rappel des faits

Bref résumé des étapes précédentes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par D'herde Jean, dimanche 11 décembre 2016, 18:53

    Que la presse , en général, arrête de nous montrer des photos d'enfants comme ci-dessus, mais aussi pour le cas du visa refusé de montrer les 2 fillettes du couple syrien, nous n'avons jamais vu des photos du père ou de la mère, et il parait même qu'ils résident actuellement à Beyrout dans un pays qui n'est pas en guerre. Alors pourquoi tout cette querelle pour des gens qui sont en sécurité, et risquer la chute de notre gouvernement. Un coup vicieux du PS?????

Aussi en Politique

Info « Le Soir » Voyages du parlement wallon: les dépenses somptuaires de Marcourt et du greffier

Du 11 au 15 novembre 2021, les deux hommes se sont rendus à l’exposition universelle de Dubaï. Vol en classe business contraire au règlement wallon, hôtel à 542 euros la nuit, guide à plus de 3.000 euros, le coût total du voyage est estimé à 19.000 euros d’après les documents obtenus par « Le Soir ». Et c’est loin d’être le seul voyage...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs