Accueil Belgique

Sécurité routière: la carotte et le bâton?

La police athoise récompense les bons conducteurs en leur offrant des billets de « Win for Life ». Etonnant ?

Temps de lecture: 3 min

De quoi s’agit-il ?

La police d’Ath a décidé d’encourager les bons conducteurs – entendez par là ceux qui observent scrupuleusement le code de la route – en leur remettant un billet de loterie « Win for life ». L’idée, c’est bien sûr de gratifier les bons comportements pour susciter l’émulation sur un terrain où la répression a ses limites. Cette idée-là est venue avec l’acquisition, en février dernier, d’un véhicule ANPR : une voiture banalisée équipée de quatre caméras et d’un système informatique embarqué qui permet aux policiers d’identifier instantanément, de jour comme de nuit, les plaques d’immatriculation.

Dans le cadre de cette opération « Win for life », le véhicule ANPR en suit un autre, choisi dans le trafic de façon aléatoire, dont les policiers observent la conduite durant un temps déterminé – de l’ordre de quelques minutes. Décroche la timbale le conducteur qui n’a enfreint aucune règle du code de la route durant ce laps de temps. Facile ? Il faut croire que non : jusqu’ici, il n’y a eu, à ce petit jeu, que des perdants.

Est-ce bien normal ?

Les esprits chagrins s’étonneront peut-être que des représentants de la loi prennent sur eux de gratifier de la sorte ceux des citoyens qui, somme toute, ne font que leur devoir en respectant la loi. Le fait est que rien ne l’interdit. « Pourquoi pas ?, réagit pour sa part Benoit Godart, le porte-parole de l’Institut belge pour la sécurité routière. Qu’il faille sanctionner les comportements irrespectueux du code de la route n’empêche pas qu’on puisse, dans le même temps, récompenser les autres. Cela ne fait pas de tort et c’est une façon positive et sympathique de renouveler des campagnes sur des thèmes parfois rebattus. Nous recevons d’ailleurs, à l’IBSR, quantité de messages de gens qui regrettent que les comportements positifs ne soient pas suffisamment mis en avant ».

De nombreux précédents

L’IBSR, c’est vrai, s’est lui-même associé à plusieurs reprises à des campagnes qui gratifiaient de la même manière les bons comportements. Durant l’été 2011, par exemple, des chaises Bob avaient été installées sur les terrasses de plus de 140 cafés de certaines grandes villes. Les équipes Bob demandaient aux personnes assises sur ces chaises de souffler dans un éthylomètre. Si le résultat était négatif, elles recevaient des billets à gratter qui leur permettaient de gagner différents cadeaux.

Des initiatives inspirées du même principe gratifiant ont été, par la suite, mises en œuvre sur les marchés de noël. En avril 2013, le secrétaire d’Etat bruxellois à la Mobilité, Bruno De Lille, avait lancé la campagne de sécurité routière « Respect 30 & 50 » : une trentaine d’opérations de contrôle policier avaient été menées durant lesquelles les conducteurs qui respectaient ces limitations de vitesse remportaient, comme à Ath, un billet « Win for Life ». Là aussi, l’IBSR s’était associé à la campagne.

La police de la zone boraine, elle, compte relancer prochainement une opération qui avait suscité la sympathie des citoyens, deux ans durant : elle décernait chaque mois « un diplôme » à un conducteur qui s’était révélé irréprochable sur une thématique déterminée. « L’opération, explique l’inspecteur Caroy, responsable du service « circulation », était menée avec un organe de presse régional qui publiait la photo du diplômé et un article consacré à la thématique qui lui avait valu d’être distingué. C’était très bien perçu parmi la population. Le policier est là, c’est vrai, pour montrer le gros doigt quand il le faut mais il lui appartient aussi de valoriser les comportements qui le méritent ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une