Accueil Culture

Walt Disney, un destin animé

C’était il y a cinquante ans. Le 15 décembre 1966, le roi du divertissement familial rendait son dernier souffle. Retour sur la vie d’un pionnier de l’animation, dont l’œuvre fantaisiste a débouché sur un empire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Walt Disney : une marque. Un label. Une valeur cotée en bourse. Un empire commercial. Sait-on encore aujourd’hui que derrière ces deux mots, il y avait un homme ? Un homme qui rendit son dernier souffle il y a tout juste 50 ans, au sommet de sa gloire. Un homme qui, au début du vingtième siècle, s’avançait pourtant en illustre inconnu sur les chemins de l’aventure artistique.

Avant de rencontrer ses premiers succès à la fin des années vingt, avec la projection à New York de Steamboat Willie, qui révèle la silhouette d’un certain Mickey Mouse, Walt Disney était un entrepreneur comme il en existait tant d’autres dans son pays. Un très jeune entrepreneur, puisque c’est à 21 ans à peine qu’il fonde son premier studio d’animation, « Laugh O’Gram », à Kansas City. Il y est entouré par son frère aîné Roy et le dessinateur Ub Iwerks. Les débuts ne sont pas roses. Les premiers courts-métrages produits par Disney sont des échecs financiers. Et bientôt, c’est la faillite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs