Accueil

Entre le FN et les médias, des verrous ont sauté

L’extrême droite a longtemps privilégié ses propres canaux d’information. C’était avant d’avoir accès aux médias classiques. Désormais, beaucoup de verrous ont sauté.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

La scène est diffusée en octobre dernier. Marine Le Pen est l’invitée de Karine Le Marchand dans l’émission «  Une ambition intime  » sur M6. Après avoir raconté à l’animatrice de « L’amour est dans le pré » sa passion du jardinage et commenté des photos de son enfance avec le fondateur du FN sur un fond sonore de Sister Sledge (« We are family »), la présidente du Front trinque. « L’Chaim !  », lui lance l’animatrice, portant en hébreu un toast à la vie. « L’Chaim ! », répond Marine Le Pen qui, d’une gorgée, ravale les accusations d’antisémitisme qui poursuivent le FN depuis des décennies. Une demi-heure d’émission, une révolution. Vue ce soir-là par 3,1 millions de téléspectateurs. Trente-deux ans après le premier passage de Jean-Marie Le Pen à « L’Heure de vérité » sur Antenne 2, l’extrême droite entre de plain-pied dans l’ère de « l’infotainment ». « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs