Accueil Sports Cyclisme

Greg Van Avermaet, l’or olympique n’a pas encore l’impact commercial d’un titre mondial

Pour le champion cycliste, la plus-value olympique s’évaluera dans la durée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Contrairement à son équipier espagnol Samuel Sanchez (sacré en 2008 à Pékin), il n’a pas encré les anneaux olympiques dans son épiderme. «  Les images du titre, elles sont dans ma mémoire, indélébiles.  » Greg Van Avermaet, un gars en or.

Meilleur coureur belge des trois dernières saisons, 4e du classement mondial 2016, le Waeslandien disputera ses prochaines courses sur un vélo doré, dans une tunique BMC dont seules les manches rappellent le sacre de Rio. En cyclisme sur route, un titre aux JO prend peu à peu de la valeur, au fil des olympiades, même s’il n’a pas encore l’impact commercial d’un titre mondial, symbolisé par le mythique maillot arc-en-ciel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs