Accueil Opinions Éditos

Le stade, la grande blague nationale

L’édito de Béatrice Delvaux.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La Belgique veut se construire un stade national ? Elle n’y est pas encore - et c’est peu dire - mais, par contre, elle a déjà décroché « La grande blague nationale ». Dans ce pays, en fait, les grands projets voient le jour 1) si on est une ville dont le bourgmestre est président ou membre du plus grand parti, 2) s’ils existent déjà. Qui oserait en effet créer aujourd’hui, la Monnaie, Bozar ou un Orchestre national ? La réponse est dans la question. Parce que ce serait trop cher ? C’est une des raisons, mais pas la principale tant le manque d’ambition, l’inexistence de sens national, les arrangements/disputes entre petits amis dominent le jeu. Pour un grand projet, il faut un grand homme qui fédère, un pouvoir qui impose et un Etat qui ose : dans 9 cas sur 10, tout cela n’existe pas (plus) dès qu’on parle de « national ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs