Accueil Monde

Attentat de Berlin: comment le suspect Anis Amri a échappé à la police

Toutes les polices d’Europe recherchent Anis Amri, le Tunisien de 24 ans soupçonné d’avoir perpétré l’attentat de Berlin. Son autorisation de séjour provisoire a été retrouvée sous le siège du conducteur du camion. Il avait plongé dans la clandestinité en décembre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Comment le suspect numéro 1 a-t-il pu passer à travers les mailles du filet alors qu’il avait l’intention de perpétrer un attentat ? Même les enquêteurs confiaient hier leur étonnement aux journalistes après la publication de l’avis de recherche émis contre Anis Amri, un Tunisien de 24 ans soupçonné d’avoir commis ce massacre sur le marché de Noël qui a fait 12 morts et près de 50 blessés.

Le Tunisien était connu des services de police depuis plusieurs mois, a reconnu Ralf Jäger, le ministre de l’Intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il était fiché par le centre de lutte antiterroriste comme « personne menaçante » (Gefährder), c’est-à-dire capable de passer à l’acte.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs