Accueil Belgique

Hervé Hasquin: «Bart De Wever, un démocrate très conservateur»

À l’occasion de la fête de la Fédération Wallonie Bruxelles, le Grand Oral reçoit Hervé Hasquin, ancien ministre président MR de 1999 à 2004, historien, écrivain et aujourd’hui secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef au journal Le Soir, Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l’information à la RTBF, et Jacques Crémers, chef de la rédaction de La Première, ont abordé avec lui différents sujets de l’actualité.

Interrogé d’emblée à propos de la leçon inaugurale de Bart De Wever, le président de la NVA, à l’Université de Gand, Hervé Hasquin ne se dit pas surpris. «  C’est cohérent d’inviter dans une université flamande comme Gand le président du principal parti flamand », dit-il. Et sur le fond ? «  M. De Wever a l’habitude de flirter avec la ligne rouge, avec certaines formes de populisme. Mais non, il n’est pas xénophobe, non il n’est pas d’extrême droite ! Il reste un démocrate très conservateur et le discours qu’il tient n’est pas tellement différent de celui de partis ou de présidents de partis très démocratiques d’autres grands pays qui nous entourent ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs