Accueil Belgique Politique

Le Pacte d’excellence inquiète les profs

Le projet de réforme de l’école accorderait trop d’autonomie au directeur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Le Pacte d’excellence a été rendu public début décembre. Rédigé par les syndicats, les associations de parents et les pouvoirs organisateurs (PO), ce vaste projet de réforme est maintenant dans les mains des affiliés, appelés à approuver le texte (ou non). La consultation prendra du temps – le pacte fait 300 pages. On n’attend pas le verdict syndical avant la mi-février.

De quelle couleur sera-t-il ? Vert ? Rouge ? Orange (il faut l’amender) ? Difficile à prédire mais les premiers échos qui montent du terrain sont mitigés, rapporte Joan Lismont, le président du SEL (Setca de l’enseignement libre).

Qu’est-ce qui coince ? Surtout ceci : « Le pacte accorde trop d’autonomie aux directeurs, expose Joan Lismont. C’était un souhait des fédérations des PO, singulièrement du Secrétariat général de l’enseignement catholique (Segec). »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Bihin Jean-Paul, mercredi 8 février 2017, 18:26

    Je comprends les inquiétudes des profs mais je m'interroge. ..comment mener la réforme dont notre enseignement a réellement besoin ? Dans les groupes de travail qui on préparé le texte, il y avait des profs, des conseillers pédagogiques qui sont sur le terrain toute l'année à leurs côtés, des représentants syndicaux, des représentants des PO, des directions, des parents et de l'administration. .. et puis...c'est le flop????

  • Posté par Parmentier Luc, samedi 24 décembre 2016, 18:35

    pacte de l'excellence ....qui a osé choisir un titre aussi pompeux ...? 300 conseillers péda en plus ...gaspillage ..! plus d'autonomie au direction ....danger ! passage automatique jusqu'en 3° .... voyez déjà les conséquences néfastes du passage automatique de 1° en 2° .... mais pour s'en rendre compte il faut être sur le terrain ! Augmentation des heures de coordination dans les écoles ...gaspillage et au détriment de l'encadrement des élèves dans les classes ... à suivre

  • Posté par Jaspers Marie, samedi 24 décembre 2016, 14:24

    Conseillers pédagogiques?Je connais un pédagogue qui donne le cours de statistiques en 1° master pédagogie. Son cours est incompréhensible et il ne semble pas le maîtriser lui-même. Et malgré cela son titre de "pédagogue" lui permet de donner des directives aux enseignants de terrain! Il doit faire partie du staff qui assure les formations continuées. Je comprends pourquoi les "vrais" enseignants méprisent ce genre de formations.Informez-vous.

  • Posté par Jaspers Marie, samedi 24 décembre 2016, 12:39

    Le tronc commun a pour objectif,déclaré, de permettre aux élèves de choisir plus judicieusement leur orientation via les cours technologiques. Que seront ces cours? Le Pacte ne les a jamais définis.Va-t-on vers un RENOVE BIS?Si ce n'est pas le cas, on peut se demander ce que seront ces cours "magiques" qui pourront donner à la fois des indications sur les professions d'électricien, de mécanicien, de comédien, de médecin,d'ingénieur,etc.

  • Posté par Dopchie Henri, samedi 24 décembre 2016, 12:39

    Pour chaque cours, il faudrait un livre (syllabus) qui inclut tout ce que l'élève doit apprendre, ainsi que l'énoncé des devoirs et exercices. L'apprentissage serait ainsi moins dépendant de l'école et de la qualité de l'enseignant.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs