Accueil Monde

De Berlin à Milan, comment Anis Amri a parcouru 1.000 km sans être inquiété

La cavale du terroriste tunisien a pris fin jeudi soir, près de Milan. Les enquêteurs s’interrogent sur son étrange parcours depuis Berlin et cherchent des complices.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La cavale d’Anis Amri a pris fin vendredi à 3 heures du matin devant la gare de Sesto San Giovanni, au nord de Milan, lorsqu’un jeune policier en service depuis à peine neuf mois a ouvert le feu sur cet homme a priori ordinaire qu’il soumettait avec son collègue à un contrôle de routine.

Malgré les appels à la reddition de sa famille, l’auteur de l’attaque perpétrée lundi soir sur la Breitscheidplatz de Berlin, qui a fait 12 morts et une cinquantaine de blessés, a clairement choisi l’option du trépas en ouvrant le feu sans la moindre hésitation sur les deux agents italiens. Avant cela, durant trois longs jours, le suspect le plus recherché d’Europe est parvenu à échapper aux autorités et à parcourir 1.000 kilomètres sans être inquiété.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vigneron Gérard, samedi 24 décembre 2016, 11:33

    Le PNR démontre toute sa pertinence! NON ?

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs