Accueil Culture

George Michael au «Soir» en 2004: «Je continue à penser que la pop est puissante»

George Michael n’aimait pas les interviews. Le Soir avait cependant eu la chance de le rencontrer deux fois, en 1988 et en 2004.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

En 2004, à l’occasion de la sortie de l’album Patience, George Michael accordait une longue interview au Soir.

Il y a dix-sept ans, vous nous aviez déjà dit que vous vous sentiez prisonnier de votre image, que cela prendrait du temps pour devenir un artiste crédible. En même temps, vous êtes en partie responsable de cette image dont la pop se nourrit...

En ce moment, je ne suis plus obsédé par mon look, je ne tiens plus à ressembler à tout prix à une pop star cool. Il est vrai que j'ai été très naïf sur le niveau d'intérêt sexuel que j'ai pu susciter. J'aimais bien m'habiller sans imaginer les conséquences. On m'a pris quasiment pour un dieu à un moment donné.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs