Accueil Culture Musiques

Gustavo Dudamel: «Même dans la frénésie, il faut de la justesse»

Enfant prodige, Gustavo Dudamel a remporté à 23 ans le prix Gustav Mahler de direction d’orchestre. Douze ans plus tard, c’est un artiste mûr qui n’en finit pas d’éblouir le monde.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

Répétition de la Suite scythe, opus 20, de Sergueï Prokofiev. A la baguette, Gustavo Dudamel. Soudain, les musiciens de l’orchestre philharmonique de Los Angeles s’arrêtent de jouer un à un, le silence se fait, et le chef d’orchestre, après quelques secondes de réflexion, déclare prudemment : « Même dans la frénésie, il faut de la justesse. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Domken Stéphanie, samedi 31 décembre 2016, 12:16

    Je viens d'écouter avec horreur ce massacre de la très célèbre Trish trash polka , je suis terriblement déçue ! J'espère que tout le concert ne sera pas comme ça, car cela gâcherait mon traditionnel concert du Nouvel An ...

  • Posté par Kerbusch Pierre, vendredi 30 décembre 2016, 12:08

    Superbe.

  • Posté par Hennau Odette, jeudi 29 décembre 2016, 15:53

    comment peut on l'enregistrer

  • Posté par Baussart Olivier, jeudi 29 décembre 2016, 15:38

    Le lien ne fonctionne pas :/

  • Posté par Bostem Gérard, jeudi 29 décembre 2016, 14:22

    J'ai moi, le lien fonctionne super

Plus de commentaires

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs