Accueil Économie

Marghem évoque un non-redémarrage des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2

Les deux réacteurs nucléaires pourraient ne pas redémarrer le 1er novembre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le gouvernement belge attend, avec une pointe d’impatience, la décision de l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) sur le redémarrage de deux réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, a laissé entendre dimanche la ministre de l’Energie, Marie-Christine Marghem, après que le PDG du groupe énergétique français Engie, Gérard Mestrallet, eut évoqué l’incertitude qui plane sur ce redémarrage.

La balle dans le camp de l’AFCN

Elle a toutefois évoqué le scénario d’un non-redémarrage de ces deux réacteurs, à l’arrêt depuis le 25 mars 2014 pour des tests supplémentaires sur leurs cuves, après la découverte de microfissures à l’été 2012.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs