Accueil Culture

Le prestigieux quotidien libanais As-Safir tire sa révérence

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le prestigieux quotidien libanais As-Safir, diffusé à travers le monde arabe, a publié samedi son dernier numéro, 42 ans après son lancement et alors que les médias du pays traversent une crise financière sans précédent. « La nation… sans As-Safir », titrait en une le quotidien, fondé un an avant le début de la guerre civile du Liban (1975-1990) et connu pour ses positions panarabes et très critique de la politique des Etats-Unis dans le monde arabe.

« Nous n’avons plus de fonds », avait confié en mars à l’AFP Talal Salmane, fondateur et rédacteur en chef du journal réputé pour son soutien au mouvement chiite libanais Hezbollah et au régime syrien. Avec son slogan « la voix des sans voix », As-Safir avait accueilli dans ses colonnes les plus grands intellectuels arabes, comme les poètes syrien Adonis et palestinien Mahmoud Darwich. D’après ses employés, le quotidien a promis de leur verser des compensations à la mi-janvier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs