Accueil Opinions

Une nouvelle, mais si imprévisible année 2017

Malgré les modèles économiques ou la théorie des probabilités, il est très difficile de prévoir certains phénomènes.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Pendant la période de Nouvel An, on me demande souvent de faire des prévisions pour l’année à venir. Que feront les marchés boursiers ? Est-ce que le prix du pétrole continuera à augmenter ? Que se passera-t-il avec le chômage ? Le gouvernement belge pourra-t-il échapper à une sanction européenne parce qu’il ne réussira pas à réduire le déficit budgétaire ? Et ainsi de suite…

Je dois admettre que je n’ai aucune réponse à ces questions. Mais ceux qui m’interrogent insistent très souvent. Pour eux, l’essence de l’économie est de donner des réponses à ces questions concernant l’avenir. Mes interlocuteurs sont généralement incrédules quand j’essaie de les convaincre que l’économiste ne peut faire de meilleures prévisions que l’homme de la rue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par De Bilde Jacques, mercredi 4 janvier 2017, 10:19

    Selon le rédacteur en chef de Trends-Tendances seulement 17% des prévisions des économistes se sont révélées exactes. Je comprends la prudence de l'auteur de cet article.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs