Accueil Belgique

Attentat d’Istanbul: Jambon veut punir les auteurs de messages racistes

Le Belgo-turc qui a perdu la vie dans l’attentat du réveillon en Turquie est visé par d’odieux messages racistes sur les réseaux sociaux.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 2 min

Intraitable. Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a fermement dénoncé les messages à caractère raciste postés sur les réseaux sociaux à la suite du décès de Kerim Akyl. Le jeune belgo-turc de 23 ans a été tué dans l’attentat de la discothèque Reina à Istanbul dans la nuit du 31 décembre. «  Les auteurs de ces messages seront punis  », a martelé Jan Jambon au micro de la VRT. Le ministre N-VA a par ailleurs rappelé qu’une équipe est en charge, depuis l’année passée, de traquer les messages à caractère raciste en ligne : «  Les propriétaires de près de 400 comptes Facebook et Twitter ont été repérés suite à des messages pédophiles, incitant à la haine ou à l’extrémisme violent  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lucas-petit Marie-rose, mardi 3 janvier 2017, 22:50

    Peut-être les journalistes, y compris ceux du Soir, pourraient-ils s'interroger sur leur part de responsabilité ? Pourquoi, par exemple, ont-ils parlé de la mort d'un "Belgo-Turc" ? N'est-ce pas une erreur, sinon une faute, d'employer cette expression, particulièrement dans ces circonstances ? N'est-ce pas induire insidieusement, dans l'esprit de certains, qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un Belge ?

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs