Accueil Opinions Éditos

Drogues: traquer le trafiquant, pas le consommateur

L’Europe intensifie la guerre contre le trafic de drogue avec des objectifs qui peuvent inquiéter.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

S’insinuer dans nos factures d’électricité, ouvrir nos colis postaux, repérer les cercles d’amis qui pourraient être des associations de malfaiteurs, les méthodes des limiers de l’Agence européenne des drogues, dont Le Soir révèle aujourd’hui les objectifs prioritaires d’ici 2025, peuvent inquiéter.

Qu’on y songe : ces experts du XXIe siècle recrutent des hackers officiellement repentis pour sonder les recoins du « dark internet », là où œuvrent les forces du mal. Et vont jusqu’à analyser le contenu de nos toilettes, pour mieux évaluer combien de citoyens consomment cocaïne, amphés et autres « drogues récréatives ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs