Accueil Économie

Le Wallon a mal digéré la crise photovoltaïque

Installer des panneaux solaires reste très rentable en Wallonie. La demande est pourtant inférieure aux espérances. Mais elle progresse.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

On en espérait 12.000 par an. Pas plus, pour éviter de créer une nouvelle bulle. Pas (beaucoup) moins, car la Wallonie a des objectifs européens à respecter sur le développement des renouvelables.

Mais près de trois ans plus tard, on est loin du compte. Depuis le 1er mars 2014, jour de l’entrée en vigueur du nouveau régime wallon de soutien au photovoltaïque, à peine 12.000 ménages ont opté pour l’installation de panneaux. Il y avait pourtant des subsides pour 36.000 personnes. Un échec ? On peut difficilement parler d’une réussite. Mais la réalité est moins noire qu’il n’y paraît. Car le secteur va mieux. Il semble même avoir retrouvé les bases d’une croissance saine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jacques Eric, jeudi 5 janvier 2017, 14:24

    Il est normal de taxer le courant qui est émis dans le réseau car à cause de ces panneaux en cas de fort ensoleillement les lignes sautes et cela demande de renforcer les lignes --> tout le monde paye sauf les propriétaires de panneaux qui eux étant donné que le compteur tourne à l'envert lorsqu'ils émettent du courant sont taxés uniquement sur le solde net alors qu'ils devraient êtres taxés sur toute la consomation émise et toute la consommation prise

  • Posté par Deladrière Henry, jeudi 5 janvier 2017, 9:42

    Faites confiance au gouvernement wallon...., il nous taxera jusqu'à la moelle pour récupérer les primes et autres certificats verts qu'il fait d'ailleurs payer par tous les consommateurs.

Aussi en Économie

Quand la sécheresse menace la production laitière

La sécheresse qui frappe de plein fouet le pays affecte considérablement la production de lait, déjà ralentie par la hausse des coûts des intrants. Si certains consommateurs craignent une pénurie des produits laitiers, le phénomène pourrait surtout se répercuter sur les prix.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs