Accueil Société

Racisme sur les réseaux sociaux: «On exprime ses frustrations avec des propos haineux»

Pourquoi le décès du Belge d’origine turque Kerim Akyl dans l’attentat d’Istanbul provoque-t-il tant de haine sur les réseaux sociaux ?

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Pour Patrick Charlier, directeur d’Unia (Centre interfédéral pour l’Egalité des chances), il vaut mieux faire appel au contrôle social plutôt que poursuivre systématiquement en justice.

Internet est-il devenu le défouloir de toutes nos frustrations ?

Il y a d’une part ceux qui se servent d’internet et des réseaux sociaux de manière organisée pour diffuser et susciter de la haine. C’est le cas de la Vlaamse Verdedigings Liga, mais il y en a d’autres. Contre des organisations de ce type, il faut une réponse judiciaire. Nous avons porté plainte et le parquet d’Anvers a annoncé des poursuites. D’autre part, il y a aussi M. ou Mme tout le monde qui réagit en exprimant ses frustrations avec des propos à caractère haineux envers les étrangers, les musulmans, les juifs, les homosexuels, etc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par JP Baré, jeudi 5 janvier 2017, 16:00

    Où et passé mon commentaire ??? Pourtant très mesuré., et invitant à un dialogue serein. Ne serait-ce pas une forme de "racisme".

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs