Accueil Culture Musiques

Sophie Karthäuser, l’art de la maîtrise

En 20 ans de carrière, elle a parcouru les scènes du monde entier, s’affirmant comme l’une des chanteuses les plus talentueuses de sa génération. Un succès qui ne l’empêche pas de garder les pieds sur terre. Et de toujours trouver sa liberté dans le contrôle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

On dit d’elle qu’elle est l’une des meilleures mozartiennes actuelles. Aimée du public, des professionnels et des critiques, Sophie Karthäuser mène depuis près de 20 ans une carrière riche et variée. Souriante et passionnée, elle aussi sincère sur scène que dans la vie.

Pour la soprano, la musique est poésie. Une réalité qui se reflète dans le programme qu’elle a composé pour le récital qu’elle donnera ce lundi 9 janvier au Théâtre Royal des Galeries, dans le cadre de la programmation de La Monnaie. On y retrouve les compositions dramatiques d’Hugo Wolf, qu’elle a récemment enregistrées ; les mélodies de Fauré ; le lyrisme de Poulenc mais aussi Clara Schumann, une des rares compositrices à avoir réussi à émerger au XIXe siècle.« C’est vrai qu’il y a une émotion en plus lorsqu’on chante les compositions d’une femme. Mais la qualité est là. C’était une très grande musicienne qui a écrit beaucoup de mélodies que l’on n’interprète malheureusement peu. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs