Accueil Belgique Politique

Profs de morale et de religion: 9 écoles, c’est encore trop

Pour Schyns, un prof peut exercer dans 9 écoles ; sur le terrain, ça gronde. Pour le porte-parole du Collectif des professeurs de morale Christophe Bodart, les professeurs de morale et de religion sont «  victimes d’une discrimination ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

On l’écrit en boucle : les profs de religion/morale du primaire officiel vivent l’enfer depuis l’insertion d’une heure/semaine d’Éducation à la philosophie et la citoyenneté (EPC), ce nouveau cours ayant entraîné la réduction du cours de religion/morale de deux à une heure/semaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Petitjean Charles, jeudi 5 janvier 2017, 19:04

    "Pendant 10 ans l'école a été mon quotidien" (Mme Schyns" dans Le Soir du jour). Manifestement, il lui en manque une bonne vingtaine pour imaginer l'enfer (sans allusion religieuse évidemment) qui vivront ces profs obligés de se farcir 9 écoles ! Du délire ou de l'incompétence, au choix.

  • Posté par Rahier Pierre, jeudi 5 janvier 2017, 16:30

    Neuf écoles... Qu'elle s'y colle donc !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs