Accueil Monde

A l’ONU, la danse du scalp autour de Daesh en Syrie a commencé

Première journée à l’Assemblée générale de l’ONU, ce lundi. Parmi les orateurs : Obama et Poutine. Au centre des débats : la Syrie, mais aussi le schisme entre les Russes et les Occidentaux. Après le « show » à la tribune, place aux négociations en coulisse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Quelle affiche ! Barack Obama, Vladimir Poutine et d’autres poids lourds de la scène mondiale comme le président chinois Xi, l’iranien Rohani, la brésilienne Rousseff ou encore le français Hollande ont défilé lundi matin à la tribune du temple officiel du multilatéralisme. Le coup d’envoi du débat de l’Assemblée générale de l’ONU a été donné avec, déjà, les discours les plus attendus de cette 70ème session annuelle – et surtout le « match » diplomatique entre les présidents des Etats-Unis et de la Russie. L’enfilade des discours mobilisera jusqu’à samedi prochain un nombre record de quelque 150 chefs d’Etat ou de gouvernement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs