Accueil Monde

Poutine reproche à Obama et Hollande de vouloir choisir qui dirige la Syrie

Le président russe s'en est pris à ses homologues lundi, lors d'une conférence de presse au siège des Nations unies à New York.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le président russe Vladimir Poutine n'a pas exclu lundi de frapper le groupe Etat islamique en Syrie, en appui à son allié Bachar al-Assad, et il a accusé ses homologues américain et français de vouloir décider qui doit diriger ce pays ravagé par la guerre.

Lire notre édito: L’habileté de Poutine ne doit pas nous leurrer

La Syrie monopolise l'Assemblée générale des Nations unies à New York et a été l'objet lundi d'une confrontation entre Vladimir Poutine et Barack Obama, qui se sont entretenus pendant une heure et demie au siège de l'organisation internationale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs