Accueil Économie

Les contrats pleuvent pour Franco Dragone

La société mère du groupe est pourtant actuellement protégée de ses créanciers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Franco Dragone n’est pas du genre à baisser les bras. Peu importe le nombre d’affaires judiciaires qui pèsent sur ces derniers. Après des rumeurs (soutenues par des photos de réunion) d’un projet de Lido à Shanghai en partenariat avec le conglomérat chinois Wanda et le groupe français coté Sodexo, une autre bonne nouvelle se profile pour le chorégraphe, mondialement connu, de la Louvière.

Un troisième spectacle de grande ampleur en Chine, toujours en partenariat avec Wanda – et donc le quatrième au total dans l’Empire du Milieu signé Dragone – entrera bientôt en production. Cette fois, il se tiendra dans la ville de Canton (Sud de la Chine) où Wanda s’apprête à construire un énorme complexe de divertissement – parc d’attractions, pistes de ski artificielles… – à 50 milliards de yuan (685 millions d’euros). Ce bâtiment, dont la finalisation est prévue pour 2018, abritera un nouveau spectacle permanent, « made in Dragone ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs