Accueil Belgique

Belges, djihadistes et présumés morts: le casse-tête des communes

Des dizaines de combattants belges auraient péri en Syrie mais leur mort est rarement confirmée. Une incertitude qui commence à poser problème.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C eux-là ne reviendront pas». Ils sont experts, observateurs ou spécialistes (parfois autoproclamés) et pensent pouvoir avancer le nombre et l’identité des Belges qui ont trouvé la mort en Syrie. Des décès qui, pourtant, sont presque toujours annoncés au conditionnel. Et rarement confirmés par la suite.

Combien sont partis ? Combien sont revenus ? Combien ne reviendront pas ? Des chiffres que rechignent à livrer l'’Ocam, le parquet fédéral et les communes, régulièrement questionnées sur le sujet. Et pour cause : ils l’ignorent !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs