Accueil Monde France

En Corrèze, François Hollande fait lui-même l’inventaire

Le Président qui a renoncé à se présenter a fait sa dernière tournée en Corrèze. Ce ne sont pas des adieux, a-t-il averti. Pour François Hollande, il est moins question de retraite que de redorer son bilan.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

B eaucoup s’interrogent sur ce que je vais faire, se demandent où je vais aller. Non, pas à la maison de retraite, mais au paradis.  » C’était dit sur le ton de la plaisanterie, samedi, en Corrèze. François Hollande venait alors de poser la première pierre d’un établissement pour personnes âgées dépendantes dans un lieu-dit, justement baptisé « le Paradis ». Mais le clin d’œil, chez ce fin politique qui s’est toujours servi des inaugurations de chrysanthèmes pour faire passer des messages, n’était évidemment pas anodin. On se souvenait de la phrase prononcée par l’un de ses prédécesseurs. «  Je crois aux forces de l’esprit », avait dit François Mitterrand lors de ses derniers vœux de président, le 31 décembre 1994. Mais lui savait que la mort ne tarderait pas à l’emporter.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs