Accueil Société

«Noir Jaune Blues»: «La Belgique doit garder des forces conservatrices»

Des quatre groupes identifiés par l’enquête Noir Jaune Blues, les traditionalistes sont les seuls à ne pas être particulièrement méfiants face aux élites. Pour Pierre, Roger et Albert, on peut effectivement compter sur le Politique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 6 min

Autour de la grande table de la « maison de tous », propriété de la paroisse de Saint-Adrien, ils sont trois : Albert, Pierre et Roger, tous membres de la paroisse. De ce fait, ils se revendiquent tous trois comme catholiques pratiquants. A priori, ils rentraient donc dans la case « traditionaliste » identifiée par Noir Jaune Blues (lire ci-dessous). Toutefois, leurs profils sont bien moins caricaturaux et leurs avis sont bien entendu moins tranchés. Entre eux, ils ne sont d’ailleurs pas toujours tout à fait d’accord.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs