Accueil Victoire

Les prix arrondis ne tournent pas rond

Seul un commerçant sur dix arrondit ses prix, alors que la mesure peut être appliquée depuis un an.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

C’était il y a tout juste un an, le 1er octobre 2014 pour être précis : une loi entrait en vigueur pour permettre aux commerçants et aux professions libérales d’arrondir leurs prix pour les paiements en cash, afin de réduire la circulation des pièces de 1 et de 2 cents. On allait voir ce qu’on allait voir : moins de mitraille dans les poches pour les consommateurs, moins de tracas de change pour les caissiers, moins de dépenses pour l’Etat car moins de petite monnaie à frapper… Mais, aujourd’hui, force est de constater que cette mesure n’a rencontré que peu de succès. En témoigne l’enquête que le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) a menée auprès de 569 commerçants, entre les 14 et 25 septembre derniers. Seuls 9 % d’entre eux arrondissent leurs prix au 0 ou au 5 cents les plus proches, alors qu’ils étaient encore 12 % en mars dernier, selon une enquête similaire du même SNI.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Victoire

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs