Accueil Noir Jaune Blues

«Noir Jaune Blues»: «Le fédéral crée un fossé entre riches et pauvres»

Paul Dagnelie a connu trois restructurations chez AGC Automotiv, à Fleurus. La dernière lui a été fatale. Pour lui, rien n’est fait pour créer de l’emploi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Dans le Hainaut, les restructurations et fermetures d’entreprises n’ont pas manqué ces dernières années, entraînant dans leur sillage des milliers de pertes d’emplois. Certains ont réussi à se reclasser mais pas tous, tant s’en faut. Au cours de sa carrière chez AGC Automotiv, à Fleurus, Paul Dagnelie a connu trois restructurations, dont la dernière, en 2010, lui a été fatale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Noir Jaune Blues

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs