Accueil Immo

Pas de bulle immobilière en vue…

L’immobilier résidentiel neuf bruxellois a enregistré en 2016 une croissance des ventes estimée entre 5 et 10 %.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Selon Olivier Carrette, administrateur délégué de l’Union professionnelle du secteur immobilier (Upsi), qui regroupe les promoteurs, quatre chiffres sont à retenir lorsqu’on regarde l’année écoulée dans le rétroviseur.

Primo, les taux d’intérêt. Le taux fixe à 20 ans (le plus courant) s’est obtenu à 3 % avant négociation. Si augmentation des taux il y a (et elle aura lieu), elle ne sera, quoi qu’il en soit, pas importante.

Secundo, la croissance démographique. Selon les prévisions avancées par le Bureau du Plan, Bruxelles comptera entre 7.000 et 10.000 habitants supplémentaires en 2017. Ce qui veut dire que 3.500 à 5.000 nouveaux logements seront à construire. Actuellement, on en construit 3.700 par an dans la capitale. « C’est une excellente nouvelle car cela écarte tout risque de bulle immobilière puisque le nombre de nouveaux logements suit la courbe démographique », se réjouit Olivier Carrette.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs