Accueil Sports Tennis

Grand Chelem: un cercle très fermé

Les qualifications de l’Open d’Australie ont lancé, mercredi, la tournée des quatre « Majors » version 2017. Etalée sur plus de sept mois, quatre pays et trois continents, elle constitue le centre de la saison tennistique et concentre les principaux objectifs des cadors du circuit. Une véritable institution, immuable depuis un siècle…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est parti pour… quatre tours. De janvier à septembre, les meilleurs joueurs du circuit vont vivre au rythme des Grands Chelems, véritable fil rouge d’une saison qui peut transformer les ambitions en obsessions, tant ces événements constituent des objectifs autrement plus prioritaires que les autres tournois. L’Open d’Australie, étape initiale de ce circuit majeur, marque le véritable début de la saison, et représente le premier Graal pour une partie de la planète tennis. Officiellement lancée en 1925 après avoir eu, durant vingt ans, une existence « officieuse », affublée des termes « Grand Chelem » treize ans plus tard, cette tournée cristallise depuis toujours les ambitions grâce à trois arguments de poids : les points ATP ou WTA (deux mille pour le vainqueur en simple, soit deux fois plus que dans les Masters 1000), l’argent (de 30.000 euros minimum à… 3,3 millions maximum, selon les résultats et les tournois) et le prestige.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs