Accueil Économie

Après Volkswagen, Fiat accusé d’avoir truqué des moteurs de véhicules diesel

Près de 104.000 voitures sont concernées.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Fiat Chrysler a été accusé jeudi par les autorités américaines d’avoir truqué les moteurs de 104.000 de ses véhicules diesel aux Etats-Unis pour minimiser le niveau réel des émissions polluantes, utilisant un stratagème similaire à celui de Volkswagen.

Pour se sortir du scandale du «  Dieselgate  », le groupe allemand a plaidé coupable de fraude mercredi aux Etats-Unis et devra verser près de 22 milliards de dollars de dédommagements et de pénalités.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs